Nouveaux produits

Nouveaux produits

  • ONJON

    280,00 € - LE ROULEAU
  • CARA

    280,00 € - LE ROULEAU
  • UKI

    378,00 € - LE ROULEAU

La dentelle de Calais-Caudry® est un savoir-faire perpétué depuis 1840 par la maison Darquer. Cette tradition vieille de 200 ans doit son unicité aux machines Leavers, gage d'originalité, d'esthétique et d'élégance. Pour éviter toute confusion avec le tricotage, cette dentelle est protégée par le label du même nom depuis 1958. Au travers de ces quelques mots, découvrez le savoir-faire de la dentelle Leavers fabriquée dans nos ateliers à Calais, un de ses deux berceaux historiques.

LA CRÉATION

Avant d'être fabriquée, la dentelle est d'abord pensée. Un travail créatif est donc nécessaire. C'est ce que font nos esquisseurs et dessinateurs à Calais. Le premier esquisse ses idées sur papier en étudiant la mode et les tendances tandis que le second, lui, va déterminer comment positionner les fils pour réaliser le dessin. Pour le dessinateur, le croquis ne se présente plus en traits mais en mouvements de barres du métier.



Une fois ce travail de création terminé, une étape primordiale de la fabrication entre en jeu: le perçage. Il existe deux méthodes dont la première est rapide et moderne. Depuis une disquette, le dessin est transféré dans un ordinateur qui décrypte et pilote un automate. La seconde méthode, elle, se joue avec une machine d'un autre temps : une sorte de piano avec des pédales. Les deux mains suivent en martelant des partitions différentes. Aujourd'hui, dans nos ateliers à Calais, nos métiers sont de plus en plus informatisées. 

LA PRÉPARATION

Pour fabriquer une dentelle Leavers de Calais-Caudry®, il est primordial de préparer la machine à tisser au préalable. Cette minutieuse préparation doit suivre des étapes bien précises.

Dans un premier temps, l'ourdissage et le wappage consistent à étendre les fils sur des rouleaux de chaînes pour les ourdisseurs, de guimpes et de brodeurs pour les wappeurs. Retordu depuis le moulinage, le fil, élément principal de la dentelle, est ainsi préparé, enroulé et prêt à être délivré sur la machine.

Le bobinage est la seconde étape de préparation du métier Leavers. Les wheeleurs ont pour mission de remplir l'emblématique roue de 150 mètres de fil par bobine large d’un petit millimètre. Il s'agit d'un savoir-faire unique demandant une grande précision et beaucoup d'expérience. 

Par la suite, ces bobines remplies passent dans les mains du presseur qui les reparties selon les différentes épaisseurs pour ensuite effectuer un pressage propre à cette caractéristique. 

Pour clore la préparation du métier Leavers, il faut faire appel aux remonteurs. Le geste est sûr, en trois temps: emboîter, placer le ressort puis le fil. Une fois le chariot rempli, ce dernier est prêt à être installé sur le métier pour tisser la dentelle. 

LA FABRICATION

Pendant la fabrication de dentelle sur métier Leavers, le tulliste surveille à ce que chaque fil soit conforme. Pour scruter ces kilomètres de fils sous la musique assourdissante des machines, des années d'expérience doivent être accumulées. 

Les metteurs en œuvre jouent également un rôle-clé dans la fabrication d'une dentelle Leavers. D’abord, les redresseurs de torts, de chariots gauche, des objets rendus inestimables par la rareté et la qualité de leur alliage. Ces chariots font l’objet de soins constants et possèdent leurs spécialistes attitrés. Il faut tellement d’exactitude pour s'en occuper que certains n’y parviennent jamais. 

Enfin, aucun fabricant de dentelles pourrait vivre sans ses mécaniciens. Les pièces étant souvent repensées et fabriquées, ils maîtrisent l’ordonnancement et peuvent tout réparer. Ils sont les héros de ces vieilles dames en fonte.

LA FINITION

Pour finaliser la production d'une dentelle Leavers, les étapes de finition sont primordiales pour la sublimer et lui donner son côté unique et élégant. Tout d'abord, à la sortie des machines Leavers, les visiteuses traquent les moindres imperfections dans nos ateliers. Ces défauts peuvent prendre la forme d'un manque, d’une fusée, d’une rayure ou d’un trou de bobine. Si imperfection il y a, les raccommodeuses les effaceront. 

À la finition, nous pouvons également retrouver l'atelier de clipping. Tendue entre deux rouleaux, la dentelle montre son envers et pour faire disparaître les fils qui flottent d’un dessin à l’autre, un coup de ciseau libérateur. 

Ensuite vient l'écaillage. Cette étape consiste à séparer méticuleusement les coupes de dentelles pour qu'elles ne forment plus qu'une unique pièce.  

La dernière étape de ce processus de fabrication d'une dentelle Leavers est le pliage. Elle est un dernier contrôle et parfois, quand un défaut apparaît, un dernier coup de ciseaux. La dentelle est ensuite enroulée, au métrage précis.